Sauver l’agriculture par les microbes : est-ce possible ?

Les changements climatiques et l’utilisation des produits chimiques affectent grandement notre capacité à produire des cultures de qualité. En conséquence, l’offre n’arrive plus à répondre la demande dans le domaine de l’agriculture, mais en plus, les aliments en vente sur le marché ont un impact sur la santé du corps humain. Nombreux scientifiques ont découvert une solution biologique qui pourrait nous permettre de remédier à cette situation : utiliser des microbes.

Les microbes dans l’agriculture : une méthode révolutionnaire

En voyant la qualité de notre production alimentaire sur la santé des consommateurs et de notre environnement. Il est justifié que l’on veuille trouver une alternative à l’usage des produits chimiques dans le domaine de l’agriculture.

Depuis quelques années, des scientifiques travaillent sur une innovation nous permettant de cultiver nos aliments de manière plus saine et biologique, mais dont la production est durable. Il s’agit de l’exploitation des microbes naturels. De nombreux tests en laboratoire mais également des essais effectués par diverses entreprises de renom ont permis de démontrer que les microbes ont le pouvoir d’améliorer positivement en qualité et en quantité l’agriculture.

Le processus est très simple et est basé sur la coévolution des microbes et des plantes dans la nature. En effet, les plantes offrent aux microbes des nourritures présentées sous forme de carbone. Quant aux microbes, ils mettent à la disposition des plantes des nutriments. L’utilisation des produits chimiques a cassé ce lien rendant la qualité et la quantité des aliments que nous cultivons de plus en plus médiocre.

Tout comme le corps humain, les plantes ont besoin des microbes pour se développer, pour se nourrir, pour se protéger des maladies ou même pour les traiter.

La technologie microbienne très prisée par les grandes entreprises alimentaires

Les agriculteurs ont encore du mal à adopter cette nouvelle technique. Pourtant, de nombreuses sociétés l’ont essayée et continuent de la pratiquer.

Sachez que la technologie microbienne permet d’augmenter le phosphore, un nutriment essentiel dans le développement des plantes. Contrairement aux engrais qui restent dans les particules du sol et dont la plupart sont inaccessibles aux plantes, les microbes, eux, libèrent des micronutriments et du phosphore facilement utilisables par les plantes.

Des scientifiques de Colorado State University ont développé une combinaison de plusieurs microbes rendant efficace la mise à la disposition du phosphore aux plantes.

S’agissant de la production alimentaire, de nombreux start-ups sont orientés dans l’utilisation des technologies microbiennes comme Maronne BioInnovations, Indigo, New Leaf Symbiotics ou encore AgBiome. Selon le PDG d’Indigo, David Perry, « Les microbes ont non seulement réussi à faire concurrence aux autres produits nocifs pour la plante, mais ils ont également stimulé la croissance de la plante. »